Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec (SPPQ)

Dossier Politique : réglementation des Médecines Douces
Mission Portail Plan du site Pour nous joindre





   Accueil

   Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec (Accueil)



 

Accueil

de la Commission

Accueil

de la Centrale Syndicale

Menu de Psychothérapie
Menu sur l'hypnothérapie

 






Information en Psychothérapie

 

Les psychothérapeutes devraient-ils tous avoir une formation universitaire?  

OUI, mais pas donnée par des psychologues, psychiatres ou des danseuses de poteau.

Il existe aussi maintenant, la dance poteau qui se donne à l'Université de la Colombie Britanique (REPORTAGE Enjeux,

Radio Canada le 25 Avril 2007).

 

Tammy Morris
 
À Vancouver, nous avons joint les fondatrices des studios Aradia Fitness, Tracy Gray et Christine Boyer. Elles ont eu une illumination en voyant un spectacle de danse poteau particulièrement athlétique dans un bar de danseuses nues.

Toujours à Vancouver, nous avons rencontré Tammy Morris, une ancienne danseuse nue, qui a fondé Tantra Fitness, un centre de conditionnement physique sensuel. Elle a participé, en 2005 à Amsterdam, au premier championnat mondial de danse poteau. Elle y a gagné le premier prix pour l’aspect acrobatique de son numéro. La jeune femme donne aujourd’hui des cours de danse poteau à l'Université de la Colombie-Britannique.

Toutefois, les diplômés de cette technique, à notre opinion sont de très bonnes danseuses mais ne sont surtout pas des psychothérapeutes. Donc, parce que c'est une formation donné dans une université cela ne veut pas nécessairement dire que c'est une formation valide

en Psychothérapie.

 


Les psychothérapeutes membre du Syndicat Professionnel des Psychothérapeutes du Québec (SSPQ) ne croient pas au DSM.  Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) et à son équivalent, la section sur les troubles mentaux de la Classification internationale des maladies (CIM-10). C'est à dire, ne croient pas à catégoriser les êtres humains avec des étiquettes de maladies mentales et des traitements conventionnels reconnus comme mentionnés dans les articles ci-dessous. En psychothérapie, nous voyons  les patients comme des êtres humains et traitons les causes de leurs symptômes ou l'étiquette. La psychothérapie, ( la psychologie et la psychiatrie) sont deux mondes complètement différents. Nous ne croyons pas qu'un être humain peut souffrir d'une maladie mentale incurable, c'est à dire qu'il doit prendre ses psychotropes à vie. Nous avons traités par le bilan des 22,000 psychothérapeutes québécois des centaines de millier d'être humain sans médicament, sans chirurgie, sans l'électro-choc et sans contention.

Les psychiatres et les psychologues veulent actuellement s'accaparer de cette riche culture québécoise, pour qu'on puisse cesser d'aider le public québécois à débarquer de ce système sans résultat.  Ils font de la propagande, par exemple, l'émission "En jeux" de 2003 qui mettait en question notre éducation, notre éthique, nos pratiques et notre philosophie. Ceci est faux, les psychothérapeutes au Québec sont éduqués et veulent la légalisation de cette profession distincte par l'entremise d'un bureau hors des ordres professionnels existantes afin de ne pas y avoir conflit.   Le membre inscrit à un ou plusieurs syndicats de la centrale, doit porter serment au respect des règlements de ce code,  ISBN 2-980-3960-0-1 . L'assermentation aux règlements du code de déontologie est effectuée par un commissaire à l'assermentation nommé par le Ministère de la Justice du Québec.

Un psychiatre est un psychiatre, un travailleur social est un travailleur social, un psychologue est un psychologue, une infirmière est une infirmière, un conseiller en orientation est un conseiller en orientation, ne sont pas des psychothérapeutes.


 

Définition de la Psychothérapie

               Subliminal

Quel est la différence entre le psychothérapeute,le psychologue, et le psychiatre?

Voir Coin de Presse de la Commission

N'oubliez pas comment le psychologue, et le psychiatre peut donner de temps en temps une petite tape amicale sur l'épaule de votre profession.


........ Voilà c'est fait!       Réflexion du Dr Peter Veniez, N.D.


Déclaration de Strasbourg sur la psychothérapie de 1990

Selon les objectifs de l'organisation mondiale de la santé (OMS), l'entente de non-discrimination valide dans le cadre de l'union européenne (EU) et destiné au secteur économique européen (EEA), et le principe de la libre circulation des personnes et des services, le sous-signé conviennent sur les points suivants:


  1. La psychothérapie est une discipline scientifique indépendante, dont la pratique représente une profession indépendante et libre.
  2. La formation dans la psychothérapie a lieu à un niveau avançé, qualifié et scientifique.
  3. La multiplicité de méthodes psychothérapeutiques est assurée et garantie.
  4. Une pleine formation psychothérapeutique couvre la théorie, l'individu-expérience, et la pratique sous la surveillance. À connaissance proportionnée de divers processus psychothérapeutiques est acquise.
  5. L'accès à la formation est par de diverses qualifications préliminaires, en particulier les sciences humaines et sociales.

Strasbourg, Le 21 Octobre, 1990


Comme la profession n'est pas reconnue légalement au Québec, n'importe qui peut s'afficher ou se dire psychothérapeute. Dans le but de protéger le public ainsi que la profession, la CPMDQ et son comité de discipline , a établi les standards les plus élevés en matière de formation et d'éthique pour traiter efficacement toute plainte écrite du public.

1. La CPMDQ réclame avec insistance, depuis plusieurs années, la mise en place d'un bureau pour la réglementation officielle réservant le titre de « Psychothérapeute » à des professionnels dûment formés à cet effet.

2. Elle s'insurge contre le vide juridique actuel qui encourage certains charlatans, incompétents et    « gourous sectaires » à usurper quelques techniques issues de la psychologie (notamment comportementale) et perverties de leur objectif initial.

3. Seule l'exigence d'une formation spécifique de haut niveau peut garantir le public contre les abus.

4. Une telle formation en psychothérapie doit inclure :

  • une psychothérapie personnelle approfondie, avec suivi psychothérapeutique
  • une formation spécifique, théorique et clinique ;
  • un contrôle ou une supervision de la pratique clinique ;
  • un engagement à respecter le Code de déontologie.

5. La formation doit être effectuée dans un institut agréé, après contrôle de la qualification des enseignants et du programme.

6. Les méthodes doivent avoir fait l'objet d'une validation scientifique, appuyée sur des recherches et publications, nationales et internationales, ainsi que sur les résultats obtenus à long terme.

7. Toutes ces conditions sont conformes aux normes européennes, élaborées depuis plusieurs années contresigné par les représentants de 100 000 psychothérapeutes professionnels, de 39 pays d'Europe.



Le Bureau de la CPMDQ

Voir les Syndicats Professionnels de la CPMDQ



CHARTE MONDIALE DU WORLD COUNCIL FOR PSYCHOTHERAPY (WCP)
                         POUR LES PERSONNES EN PSYCHOTHERAPIE



1. Droit à la dignité et au respect
Quelle que soit sa demande ou son état psychique, la personne en psychothérapie a droit au respect, à la dignité et à l'intégrité de sa personne physique et mentale, sans discrimination d'aucune sorte.

2. Droit au libre choix
La personne en psychothérapie a le droit de choisir librement sa méthode et son psychothérapeute et de modifier ce choix, s'il l'estime nécessaire.

3. Droit à l'information
La personne en psychothérapie a le droit de connaître la (ou les) méthode(s) employée(s) par le psychothérapeute, ainsi que sa qualification, sa formation et son affiliation professionnelle.

4. Conditions de la thérapie
Les conditions de la thérapie doivent être précisées avant tout engagement :
les modalités (verbale, émotionnelle, corporelle.), la durée et la fréquence des séances,
la durée présumée du traitement et ses conditions de prolongation ou d'arrêt, le coût financier (honoraires, prise en charge éventuelle, conditions d'assurance, règlement des séances manquées).

5. Droit à la confidentialité
Le psychothérapeute doit s'engager, auprès de la personne en thérapie, au secret professionnel absolu, concernant tout ce qui lui est confié au cours de la thérapie.
Cette confidentialité est une condition indispensable à la relation thérapeutique.
Elle est limitée par les dispositions légales en vigueur.

6. Engagement déontologique du psychothérapeute
Le praticien est tenu de respecter le code de déontologie de son organisme professionnel de référence. Ce code est communiqué sur simple demande.
Le psychothérapeute est dans l'obligation d'assumer ses responsabilités : il doit s'engager à ne pas utiliser la confiance établie à des fins de manipulation politique, sectaire ou personnelle (dépendance émotionnelle, intérêts économiques, relations sexuelles.).

7. Procédure de doléance
En cas de plainte ou de réclamation, la personne en psychothérapie peut s'adresser à des organismes professionnels de recours ou à la Justice.


Cette Charte est appelée à une diffusion aussi large que possible.


 

Cliquer sur la pathologie

 

 


 

LA VÉRITABLE CRISE DE LA SANTÉ MENTALE 


Par 
Dr Julian Whittaker 
Dr Tony P. Urbanek
Dr Mary Jo Pagel
Dr Rohit Adi

LE MANQUE DE MÉTHODOLOGIE SCIENTIFIQUE EN PSYCHIATRIE

QUE devons-nous penser de tous ces rapports qui affirment avec certitude qu'il existe dans notre société une véritable épidémie de maladie mentale et qu'une personne sur quatre dans le monde est touchée aujourd'hui par ce phénomène ? 

Ceux qui propagent ces informations alarmistes - en fait le milieu psychiatrique - affirment que la maladie mentale est sur le point de tous nous contaminer et que seule une augmentation immédiate et massive des crédits pour la psychiatrie permettra d'enrayer ce fléau. 

La psychiatrie nous met constamment en garde contre les conséquences désastreuses qu'entraînerait l'insuffisance de crédits. Mais, ce que les psychiatres ne nous disent pas c'est que pour établir leurs statistiques, ils ont recours au Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) et à son équivalent, la section sur les troubles mentaux de la Classification internationale des maladies (CIM-10). Or, ces ouvrages font tous deux l'objet de très vives critiques qui mettent en avant leur manque de crédibilité...

Cliquez ici pour lire et imprimer le document couleur complet d'environ 40 pages.

Note: Pour lire ce document, Acrobat doit être installé sur votre ordinateur. Vous pouvez l'obtenir gratuitement en cliquant ici .

© 2005 Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme et information sur les marques de commerce.


      Conseil des Examinateurs en Psychothérapie du Québec

Bienvenu au Site Officiel du Conseil des Examinateurs en Psychothérapie du Québec

Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)


Portail des Médecines Douces du Québec© Portail des Médecines Douces du Québec